Vingt neuvième article de blog : Le coup de main entre voisins, une solution séduisante

MaxthonSnap20171214115322

L’économie collaborative est une activité humaine de pair à pair, qui vise à produire de la valeur en commun et qui repose sur de nouvelles formes d’organisation du travail et d’échanges. Elle repose sur une société du partage, qui passe par la mutualisation des biens, des espaces et des outils, des savoirs (l’usage plutôt que la possession), l’organisation des citoyens en « réseau » ou en communautés et généralement l’intermédiation par des plateformes internet (à l’exception de modèles comme les réseaux d’échanges réciproques de savoirs)1 dont le fonctionnement « repose sur des algorithmes qui font de l’appariement entre différents acteurs sociaux »2.

L’économie collaborative est l’un des trois principaux écosystèmes d’usages numériques où le travail numérique s’exprime.

Popularisé par le livre de Rachel Botsman et Roo Rogers, le terme d’économie collaborative et le champ qu’il recouvre ne font pas l’objet d’un consensus3,4. Dans une conception large, l’économie collaborative inclut la consommation collaborative (AMAP, couchsurfing, covoiturage, colis-voiturage, etc.), les modes de vie collaboratifs (cotravail, colocation, habitat collectif), la finance collaborative (financement participatif, prêt d’argent de pair à pair, monnaies alternatives), la production contributive (fabrication numérique, DIY, Fablabs, imprimantes 3D, maker space) et la culture libre5.

Elle prend différents types de formes (économie du partage, économie de fonctionnalité dont l’économie circulaire, économie des solutions, économie en pair à pair) selon les types de biens et services concernés ou de la finalité (autonomisation du consommateur, éco-efficacité)6.

Le cœur de la réflexion qui entoure le développement d’un projet: trouver un modèle économique pérenne. Même si cet enjeu n’épargne pas les plateformes de prêts entre voisins, de plus en plus de Français sont séduits.

Un algorithme pour dénicher un objet à proximité

Pourquoi acheter une perceuse lorsqu’on peut l’emprunter à son voisin? Créé en octobre 2014, Sharevoisins propose aux internautes de partager des objets gratuitement, avec des personnes vivant près de chez eux. «Vous expliquez pourquoi vous avez besoin d’un objet, puis notre algorithme calcule qui sont les personnes les plus susceptibles de répondre à votre demande, et elles reçoivent un mail», raconte Kevin Blanchard, 31 ans, cofondateur du site.

Les objets les plus demandés? Les outils de bricolage, les appareils à fondue l’hiver, les équipements de camping l’été, etc. Le site, qui réunit plus de 15.000 personnes et propose 17.000 objets, cherche encore son modèle économique. Parmi les pistes évoquées, le développement de services payants, pour des comités d’entreprise par exemple.

La difficulté de gagner de l’argent

«C’est très dur de trouver comment gagner de l’argent, surtout quand vous lancez un service innovant», affirme Daan Weddepohl.

En 2009, ce Néerlandais perd son job, se sépare de sa petite amie et… sa maison brûle. Aidé dans cette épreuve par des personnes qui l’hébergent, il décide de monter une initiative pour se rendre service entre voisins: Peerby.

Aujourd’hui implanté dans 30 villes en Europe, soutenu financièrement par la Poste, le site, qui emploie une vingtaine de personnes, tente de se développer en France – il compte 1.000 inscrits à Paris. Là encore, la question de trouver un modèle économique pour assurer la pérennité de la plateforme se pose.

Un enjeu crucial à l’heure où, d’après BVA, le troc touche deux tiers des personnes en France.´.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :